16 octobre, 2019, 01:50:03

Auteur Sujet: [Netflix] Black Mirror (2011 - 2016)  (Lu 9102 fois)

Finnegans Wake

  • Margaret Thatcher
  • **********
  • Messages: 14284
  • Bot Russe
    • Voir le profil
    • The Web's Worst Page
[Netflix] Black Mirror (2011 - 2016)
« Réponse #150 le: 11 juin, 2019, 18:34:16 »
Enfin Nosedive ne te fais pas la morale à grands coups de discours didactiques, mais à aucun moment le monde décrit n'apparaît pas comme absolument monstrueux.

tenia

  • ******
  • Messages: 8170
  • Drosophile acharné
    • Voir le profil
    • Mon hobby presque pro
[Netflix] Black Mirror (2011 - 2016)
« Réponse #151 le: 11 juin, 2019, 23:29:25 »
Et c'est un trés bon equilibre. Le monde et sa description suffit, pas besoin d'en rajouter constamment une couche.
Those satisfactions are permanent.

Zorg

  • Modérateur
  • *****
  • Messages: 7286
  • Shai-Hulud
    • Voir le profil
[Netflix] Black Mirror (2011 - 2016)
« Réponse #152 le: 12 juin, 2019, 10:20:46 »
Ayé, ai vu le 2.
Oh putain, le vide intersidéral ! :o :o
Mais qu'est-ce qui leur a pris ?!?!
Ca ne raconte rien. Mais rien de rien. Enfin rien d'intéressant, s'entend.
Et puis le Topher Grace, qu'est-ce qu'il fout ici ?!
Pétard...

Alors qu'ils auraient pu faire un truc sympa autour de l'histoire de la nana dont la fille s'est suicidée, mais non. Ils prennent le mauvaise sujet et se vautrent méchamment dans l'inoffensif.

Purée...

Zorg

  • Modérateur
  • *****
  • Messages: 7286
  • Shai-Hulud
    • Voir le profil
[Netflix] Black Mirror (2011 - 2016)
« Réponse #153 le: 13 juin, 2019, 09:44:30 »
Bon, le 3 est un peu moins pire que le 2, mais au final, ça reste très loin du niveau auquel la série nous avait habitué à ses débuts.
C'est sûr, en comparaison, la saison 3 ressemble à un chef d'oeuvre.

Par contre, si on lit le 3eme épisode comme étant une métaphore de la position actuelle de Charlie Brooker, avec Brooker en Ashley O, et Netflix la vilaine tante, c'est déjà plus rigolo.Ça serait même un appel à l'aide assez poignant, quelque part...

485C

  • Willow Smith
  • ****
  • Messages: 337
    • Voir le profil
[Netflix] Black Mirror (2011 - 2016)
« Réponse #154 le: 13 juin, 2019, 15:11:23 »
Intéressant ton idée de la double lecture.

Au final le 3 est mon épisode préféré et il n'est pas si mauvais. C'est clairement un disney avec ses gentils et sa sorcière entourés de méchants messieurs, caricatural mais ça passe. La techno est totalement en arrière plan et l'histoire fonctionnerait tout aussi bien sans (tu remplaces les nouveaux morceaux pompés de ses rêves par les "inédits" sortis à chaque mort d'artiste et c'est bon).

Je sais pas s'ils prévoient une saison 6 mais il n'y a clairement rien a attendre de cette série. 1 an et demi pour sortir seulement 3 épisodes dont le scénar fait clairement penser à des idées de secondes zones " qu'on garde au cas où il nous manque un épisode pour boucler la saison ".
“ Say my name ”

Zorg

  • Modérateur
  • *****
  • Messages: 7286
  • Shai-Hulud
    • Voir le profil
[Netflix] Black Mirror (2011 - 2016)
« Réponse #155 le: 13 juin, 2019, 15:27:40 »
Je sais pas s'ils prévoient une saison 6 mais il n'y a clairement rien a attendre de cette série. 1 an et demi pour sortir seulement 3 épisodes dont le scénar fait clairement penser à des idées de secondes zones " qu'on garde au cas où il nous manque un épisode pour boucler la saison ".
De ce que j'ai cru comprendre, la production de Bandersnatch a réellement phagocyté tout le reste. Tant du point de vue technique qu'humain, Brooker ayant répété à qui mieux mieux qu'il avait été lessivé par l'expérience.

C'est d'ailleurs ce qui est frustrant avec cette s5. Dans chaque épisode t'as des bouts d'idées éparpillés à droite à gauche mais qui ne sont jamais exploités à fond (ou alors ça devient vite répétitif comme dans le 1er). Alors, je sais pas si c'est plus de l'épuisement que de la paresse, mais c'est vraiment rageant car on voit clairement qu'il y a des possibilités et que c'est pas exploité.

Le coup des chanteurs virtuels, avec sampling du catalogue, c'est une mine d'or. Tu peux faire un truc chouette avec ça si tu le prends sous le bon angle. Sauf que là tu passes 20/25 minutes avec les deux gamines qui ne servent pratiquement à rien et que c'est autant de temps perdu pour développer le reste.

John Poucave

  • ******
  • Messages: 5313
    • Voir le profil
[Netflix] Black Mirror (2011 - 2016)
« Réponse #156 le: 13 juin, 2019, 16:34:47 »
Vous l'aurez lu ici en premier, y  a justement un papier sur la question qui arrivera ce week end sur EL.
Les lesbiennes qui aiment la bite, ça agace toujours les lesbiennes.
Surtout celles qui aiment la bite.

485C

  • Willow Smith
  • ****
  • Messages: 337
    • Voir le profil
[Netflix] Black Mirror (2011 - 2016)
« Réponse #157 le: 13 juin, 2019, 16:53:27 »
Sur le 1 aussi y a un vrai potentiel, mais ça manque clairement de travail. D'autant quand tu vas vers des épisodes qui dépassement systématiquement une heure.
“ Say my name ”